Bautzen, printemps 1813

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bautzen, printemps 1813

Message  Thierry M. le Lun 19 Mai 2014 - 15:01

Les Mamelouks de la Garde surprennent les cuirassiers de Novgorod

Dans ses mémoires, l’officier des Lanciers Polonais de la Garde, Dezydery (Désiré) Chlapowski décrit une charge d’une partie de la cavalerie de la Garde sur des unités de hussards et de cuirassiers russes à la bataille de Bautzen (21 mai 1813).
Les lanciers fonçant en première ligne vont semer la pagaille dans les rangs des hussards ennemis qui retraiteront pour se reformer derrière les rangs d’une brigade de cuirassiers.
Défraîchis, les lanciers vont faire halte et céder la place à une seconde charge, toujours menée par la cavalerie de la Garde.
« En premier lieu arrivèrent les Mamelouks, qui formaient le premier escadron des Chasseurs à Cheval : ils passèrent à notre gauche et s’avancèrent aussitôt vers les cuirassiers russes. Le commandant de ceux-ci ne pouvait supposer qu’un seul escadron allait se jeter sur une brigade… » L’escadron va faire feu à 50 pas de la ligne ennemie, pour ensuite foncer sabre au clair sur les rangs des Russes médusés. Selon Chlapowski, à la vue des rangs furieux galopant sur eux, les cuirassiers vont céder à la panique, faire demi-tour et s’enfuir dans un désordre complet, poursuivis sur plusieurs centaines de mètres.

Alors, faisable avec S&B ? Wink 

Trouvé sur le forum Addict Figurines

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1327
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 61
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bautzen, printemps 1813

Message  L'Aigle Rouennais le Lun 19 Mai 2014 - 19:09

Cela me parait difficile !

1° L'escadron de Mamelouks ne pourra charger qu'après avoir contourné par la gauche les lanciers et ainsi avoir les cuirassiers droit devant eux.

2° Ensuite les mamelouks s'arrêteront à distance de confrontation, je ne vois pas à quel moment ils pourront faire feu ? Permettant ainsi aux cuirassiers de contre charger.

3° Même si les cuirassiers ont vu une déroute -1 , sachant qu'ils sont en brigade on peut penser que le premier régiment est soutenu par le second +1, que leur front sera plus étendu que celui des mamelouks -3 ou -6 pour les Français , qu'ils sont lourds contre légers +1 et qu'ils ont la cuirasse -1 pour les mamelouks, reste le statut moral qui est de 8 pour les Mamelouks et 5 pour les Russes.

 J'arrive à un total de -2 pour les Mamelouks "Déroute" ( je n'ai pas tenu compte des officiers présents ne connaissant pas ceux du coté Russe)  donc je ne vois pas comment cette brigade pourrait partir en déroute face à un escadron même si il s'agit des Mamelouks de la Garde !! à moins qu'ils n'aient subit de lourdes pertes avant cette charge..

Mais je suis sûr que toi tu as la solution  !  Smile 

Bonne soirée.

@ + Michel.
avatar
L'Aigle Rouennais
S&B
S&B

Messages : 312
Date d'inscription : 08/02/2013
Localisation : CANTELEU

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bautzen, printemps 1813

Message  Thierry M. le Lun 19 Mai 2014 - 23:10

Je n'emploie pas les mêmes ingrédients pour simuler ce combat. Wink 

Les Mamelouks passent à gauche des lanciers polonais, ils ne les contournent pas, ils se sont peut-être déployés face au régiment de Novgorod mais la relation de Diégo (voir les liens ci-dessous) ne le dit pas.
Il n'y a pas de débord ni historiquement (voir ci-dessous) ni ludiquement car l'escadron de Mamelouks n'a aucune raison de se centrer sur un ennemi immobile. Il y a donc au pire un débord de chaque côté.
Les escadrons de la Garde sont à plus de 8 figurines, les escadrons russes à 4 figurines (ou moins).
Les Mamelouks sont certainement soutenus.

Les Mamelouks ont dû appliquer leur tactique habituelle : tir en arrivant sur l'ennemi puis déclenchement du galop (comme aux Pyramides), donc surprise pour les Russes et de toute façon pas de charge ni de contre-charge car l'ennemi est trop près. Les cuirassiers russes n'ont pas chargé avant parce qu'ils couvrent les hussards qui se reforment et qu'il y a encore des escadrons de la Garde face à eux (qui seront donc en soutien derrière les Mamelouks).
C'est le dernier escadron frais qui gagne la partie !

Comme c'est un cavalier qui décrit la scène il emploie peut-être des pas de cheval ? Dans ce cas la distance de 50 pas égale donc environ 50 mètres soit 77 millimètres à l'échelle du 15 mm et 122 à l'échelle du 25 mm.
S&B ne permet pas de représenter le tir mais je pourrai augmenter le bonus d'attaque des Mamelouks pour représenter la surprise de voir des cavaliers qui avancent en tirant, charger soudainement !

Je vous engage à lire les notes historiques ci-dessous.
Merci à Diégo Mané de nous faire partager son immense culture historique :
Mai 1813, Lützen et Bautzen, lisez la page 28.
Reichenbach
OdB de Reichenbach

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1327
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 61
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bautzen, printemps 1813

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum