Soutien entre bataillons du même régiment

Aller en bas

Soutien entre bataillons du même régiment

Message  L'Aigle Rouennais le Ven 4 Juil 2014 - 11:07

Bonjour à tous,
Maintenant que le compte rendu est fini (merci Stéphane), voici une remarque que nous nous sommes fait lors de cette bataille.
Comme l'on peut s'en rendre compte lors des tests de confrontation, la différence entre les deux camps est généralement serrée (et pas seulement sur cette bataille).
Or le soutien apporté par un bataillon du même régiment donne un bonus de +2 (pratiquement l'un des plus forts bonus du tableau de moral).
Ce type de soutien permet en plus de se passer de l'achat d'un colonel supplémentaire (par exemple pour une armée anglaise il faut acheter un colonel par bataillon) et donc simplifie les changements d'ordre (plus besoin de prévoir l'ordre de soutien ni de le changer quand celui-ci n'est plus d'utilité).
Cerise sur le gâteau, le fait de prendre des bataillons du même régiment est gratuit (sans compter évidemment le budget dudit bataillon).
Je trouve qu'au vu du bonus que ce soutien apporte l'on pourrait envisager de :
- budgétiser l'achat de bataillons du même régiment. Par exemple en ajoutant un budget équivalent à celui d'un colonel.
- ou, ne compter qu'un +1 pour ce type de soutien lors des tests de confrontation.
Qu'en pensez-vous ?

@ + Michel. cheers
avatar
L'Aigle Rouennais
S&B
S&B

Messages : 307
Date d'inscription : 08/02/2013
Localisation : CANTELEU

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien entre bataillons du même régiment

Message  Thierry M. le Ven 4 Juil 2014 - 16:35

L'Aigle Rouennais a écrit:… voici une remarque que nous nous sommes fait lors de cette bataille.
Comme l'on peut s'en rendre compte lors des tests de confrontation, la différence entre les deux camps est généralement serrée (et pas seulement sur cette bataille).
Oui, bien sûr, mais c'est vrai pour n'importe quelle règle où le hasard a peu de place. Wink
Dans ce cas, les joueurs essaient de mettre toutes les chances de leur côté et un joueur mathématicien fera en sorte de gagner même si les dés lui sont défavorables (s'il fait -1 et son adversaire +1).
C'est à la suite de profondes réflexions et de multiples tests (de 1999 à 2012) que j'ai resserré le tableau de résultat de -1 à 2 :
– 2 et +
– 1 ou 0
– -1 et -
Il ne faut pas, comme dans certaines règles, 3, 4, 5 ou plus points d'écart pour faire partir une unité en déroute.
Il y a une décision tout de suite, la confrontation ne traîne pas en longueur sur plusieurs périodes et c'est ce que je voulais.
Ce qui compte c'est que le moral de l'unité soit supérieur à celui de l'adversaire… comme dans la réalité.

L'Aigle Rouennais a écrit:Or le soutien apporté par un bataillon du même régiment donne un bonus de +2 (pratiquement l'un des plus forts bonus du tableau de moral).
Oui, c'est vrai, et c'est ce que je voulais (on peut aussi soutenir une unité B avec une unité vétéran ou une unité A avec une unité élite). Le soutien entre unité du même régiment est une réalité historique que j'ai trouvée à maintes reprises lors de mes lectures, ce point de règle incite donc les joueurs à positionner leurs unités de façon historique et un régiment de conscrits soutenu par la Vieille Garde fera des prodiges de valeur ! Cool

L'Aigle Rouennais a écrit:Ce type de soutien permet en plus de se passer de l'achat d'un colonel supplémentaire (par exemple pour une armée anglaise il faut acheter un colonel par bataillon) et donc simplifie les changements d'ordre (plus besoin de prévoir l'ordre de soutien ni de le changer quand celui-ci n'est plus d'utilité).
Effectivement, pratiquement tous les régiments d'infanterie anglais ne comptent qu'un bataillon.
Ça veut dire que le colonel peut être au contact du bataillon en permanence. De plus, le joueur n'a pas à se soucier de le placer à 16 (10) centimètres de toutes les unités du régiment ou à faire en sorte que ces unités se déplacent et manœuvrent comme le bataillon (escadron) directeur (ce qui est très contraignant : même formation et même direction).
Le bataillon a donc un +1 permanent au moral, ça ne fait pas cher du point de moral en plus !
Si une autre unité est placée en soutien derrière (comme ça devrait être le cas) le bataillon a un +1 supplémentaire et on arrive à 2 points de moral en plus.
Alors, c'est vrai, le colonel de l'unité en soutien doit avoir un marqueur d'attitude « Soutenir » et il faut changer ce marqueur si l'on désire, par exemple, faire un passage de lignes.
Mais vous pensez vraiment que les Anglais manœuvraient mieux que les Français ?
Vous pensez vraiment que les officiers anglais étaient mieux formés, plus aguerris que les officiers français ?
Si les Anglais pratiquaient plus volontiers la défense que l'attaque, il y a des raisons et leur manque de flexibilité en est une !
Cette explication est valable pour toutes les nations ne comptant qu'un bataillon par régiment d'infanterie.

L'Aigle Rouennais a écrit:Cerise sur le gâteau, le fait de prendre des bataillons du même régiment est gratuit (sans compter évidemment le budget dudit bataillon).
Bon, bien sûr, on a tous compris que le gratuit est obligatoire quand on prend un ordre de bataille historique.
Contrôler deux, trois ou plus unités avec un colonel est difficile, par exemple le colonel (donc le joueur) d'un régiment de cavalerie n'a pas la tâche facile !
Si une unité est en retraite ou en déroute, il faut avoir des officiers supérieurs bien placés, ou un aide de camp, pour l'arrêter. Un joueur anglais (ou autre) n'a pas à s'en soucier, le colonel est là.

L'Aigle Rouennais a écrit:Je trouve qu'au vu du bonus que ce soutien apporte l'on pourrait envisager de :
- budgétiser l'achat de bataillons du même régiment. Par exemple en ajoutant un budget équivalent à celui d'un colonel.
- ou, ne compter qu'un +1 pour ce type de soutien lors des tests de confrontation.
Qu'en pensez-vous ?
Voilà, vous avez lu mes notes de conception et connaissez mon point de vue. Smile
Depuis que je joue à S & B j'ai constaté que les changements de marqueur d'attitude sont rares même chez les armées anglaises ou équivalentes.
Je trouve que les Anglais avec leurs petites brigades sont quand même souples d'emploi et ils ont l'avantage de pouvoir incorporer des brigades Gardes très facilement et ce genre de chose n'est pas budgétisé. Wink


Dernière édition par Thierry M. le Mer 25 Nov 2015 - 11:51, édité 1 fois

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
S&B est historique, réaliste et ludique.
Site : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1324
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 61
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien entre bataillons du même régiment

Message  L'Aigle Rouennais le Sam 5 Juil 2014 - 16:12

Bonjour Thierry et merci pour tes explications.

Voilà encore un point de réglé  Very Happy 

Il est maintenant temps pour moi de sortir les lunettes de soleil et maillot de bain et de ranger K-way et bottes.
Vive le sud et son soleil. sunny 

Bonnes vacances à tous .
@ + Michel. cheers
avatar
L'Aigle Rouennais
S&B
S&B

Messages : 307
Date d'inscription : 08/02/2013
Localisation : CANTELEU

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien entre bataillons du même régiment

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum