Cas pratique 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cas pratique 3

Message  Lionel Gellée le Dim 6 Mar 2016 - 18:39

Bonjour,

je poursuis mon entraînement et mon problème aujourd'hui est de profiter de la désorganisation adverse provoquée par une attaque menée par un peloton de tirailleurs. la situation est la suivante:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le bataillon autrichien qui doit défendre est désorganisé à partir de la 2e période de tirs échangés avec les voltigeurs français (on compte le malus au tir dès la 2e période?). Le reste du bataillon français aimerait en profiter. Comment faire?

1-Les voltigeurs se rassemblent sagement dans leur ligne qui reste immobile et qui avancera ensuite, mais cela laisse le temps aux autrichiens de se réorganiser en une demi période.
2-Les voltigeurs restent immobiles, la ligne avance (en 2 périodes car plus de 10 cm les séparent) afin d'effectuer un passage de ligne vers l'avant.
3-La ligne avance, les voltigeurs reculent et se retrouvent désorganisés derrière leur unité mère qui mène l'assaut la période suivante.

Voilà, qu'est-ce qui est licite au regard de la règle et bien sûr de l'histoire?

Merci!

Lionel Gellée
S&B
S&B

Messages : 52
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas pratique 3

Message  Thierry M. le Lun 7 Mar 2016 - 0:08

Bonjour Lionel,

Lionel Gellée a écrit:Le bataillon autrichien qui doit défendre est désorganisé à partir de la 2e période de tirs échangés avec les voltigeurs français (on compte le malus au tir dès la 2e période ?)
L'unité sur 3 rangs qui échange des tirs est désorganisée à partir de la 2e période d'échange de tir, elle a donc le malus pour le tir de la 2e période, j'avais oublié de le préciser.
Pour clarifier j'ai modifié l'alinéa dans la version 2 :
S&B II a écrit:• Un bataillon en ordre serré à 6 PV* ou plus qui échange des tirs en terrain nu contre de l’infanterie (en ordre serré ou non) ou une batterie d’artillerie, a une cause de désorganisation dès la 2e période de cet échange et aura le malus « unité désorganisée » au tir de cette 2e période.
Explication : pendant la 1re période, l'unité en ordre serré est contrôlée par l'encadrement et les 2 premiers rangs délivrent des salves, si le feu s'éternise (2e période) les soldats tirent à la « billebaude », c'est-à-dire à volonté et les hommes du 3e rang veulent participer et poussent ceux qui sont devant eux (je dois tirer pour tuer l'ennemi en face et arrêter sa balle qui va me tuer, Ardant du Picq).
J'ai introduit ce point de règle dans le but d'obliger les joueurs à utiliser les tirailleurs car une unité coincée dans son échange de tirs ne peut en sortir qu'en restant immobile une demi-période sous le feu. En effet, elle ne peut ni changer de formation ni charger tant qu'elle est désorganisée !
Bien sûr, l'infanterie ne défend jamais une plaine, c'est pour les besoins de la démonstration. Wink

Lionel Gellée a écrit:Le reste du bataillon français aimerait en profiter. Comment faire ?
… qu'est-ce qui est licite au regard de la règle et bien sûr de l'histoire ?
Les tirailleurs, unité ou fraction d'unité, étaient placés 200 à 300 pas devant les unités en ordre serré.
Les tirailleurs couvraient les mouvements des unités en ordre serré (par la fumée des tirs et/ou leur masse quand ils étaient en ordre ouvert).
Les tirailleurs, suivis par leurs soutiens à 200 ou 300 pas, avançaient vers l'ennemi quand ils sentaient que son moral faiblissait et l'ennemi tournait les talons.
J'ignore si les tirailleurs en ordre étendu, c'est-à-dire très espacés, avançaient sur l'ennemi ?
Dans la règle, c'est donc une unité en ordre ouvert qui peut profiter de la désorganisation de l'ennemi en ordre serré.
Dans la prochaine version de S&B, la valeur des tirailleurs en ordre ouvert sera divisée par deux et celle des tirailleurs en ordre étendu sera égale à zéro !
La confrontation ne sera plus interdite aux tirailleurs (unité, fraction ou réunion de fractions). Ce sera au joueur de peser le pour et le contre !

Actuellement, dans S&B, le bataillon ne peut pas charger à travers ses tirailleurs et si les tirailleurs réintègrent leur place, l'ennemi se reformera.
Il ne sera plus, non plus, sous le feu de tirailleurs. 1re période : feu, 2e période : les voltigeurs réintègrent leur place, 3e période : le bataillon charge. Dans la période qui précède la charge, les voltigeurs ne tirent pas !
Il n'est donc pas possible de profiter de la désorganisation du bataillon autrichien… à moins d'avoir d'autres unités !

C'est avec plaisir que je réponds à tes questions, Lionel. Smile

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1324
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 60
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas pratique 3

Message  Lionel Gellée le Lun 7 Mar 2016 - 8:29

Bonjour et merci,

c'est très clair. Une question à propos de la capacité des tirailleurs à accepter la confrontation : leur valeur sera réduite mais les modificateurs propres à la confrontation (-3 infanterie en ordre ouvert et -5 infanterie en ordre étendu) seront-il également appliqués?

A bientôt!

Lionel Gellée
S&B
S&B

Messages : 52
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas pratique 3

Message  Thierry M. le Lun 7 Mar 2016 - 12:42

Bonjour Lionel,
Lionel Gellée a écrit:Une question à propos de la capacité des tirailleurs à accepter la confrontation : leur valeur sera réduite mais les modificateurs propres à la confrontation (-3 infanterie en ordre ouvert et -5 infanterie en ordre étendu) seront-ils également appliqués ?
Non. Cool
C'est mieux pour les unités statut A mais c'est moins bien pour les unités statut Vieille Garde !
S&B I :
— A : en OO moral = 1 (4-3) ; en OÉ moral = -1 (4-5)
— VG : en OO moral = 5 (8-3) ; en OÉ moral = 3 (8-5)

S&B II :
— A : en OO moral = 2 (4/2) ; en OÉ moral = 0
— VG : en OO moral = 4 (8/2) ; en OÉ moral = 0

Cette modification simplifie la règle sans changer les habitudes : des tirailleurs en ordre étendu n'iront pas sur une unité formée ou désorganisée mais ils auront une chance de repousser une unité sans formation ou pire s'ils sont soutenus ; des tirailleurs en ordre ouvert bien soutenus pourront affronter des unités en ordre serré… à leurs risques et péril.
Nous sommes dans le respect de la réalité du champ de bataille. Smile
Je suis assez fier de ma trouvaille ! Wink
En toute modestie. Embarassed

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1324
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 60
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas pratique 3

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum