Sacrés tirailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sacrés tirailleurs

Message  Lionel Gellée le Sam 14 Jan 2017 - 19:46

Bonsoir,

j'ai des doutes concernant la gestion du cas suivant: un bataillon français en ordre ouvert (soutenu par une unité du même régiment) affronte 2 bataillon autrichiens en ligne côte à côte (en respectant l'intervalle) en ordre serré (qui ont fait feu et infligé 2 PP aux tirailleurs lorsque ceux-ci ont avancé). 17 cm les séparent. les dés offrent l'initiative au français qui avance de 10 cm pour tirer en phase 4. Les autrichiens qui ont aussi l'ordre d'attaquer déclenchent un mouvement d'approche. Le français débordé des 2 côtés et n'ayant pas encore eu la possibilité de tirer et d'infliger un malus de -2 craint la confrontation et préfère reculer (il en a le droit n'est-ce pas? ou bien doit-il faire les frais de son imprudence?). Là je bute : il recule de 10 cm, l'autrichien avance de 10 cm également, les tirailleurs ont-ils le droit de lâcher leur feu après les mouvements? Le français sera-t-il bien contraint à l'immobilité en  phase 3 du tour suivant? En fait j'ai du mal à me situer entre l'alternance et la continuité, le français doit-il retourner à une position qu'il n'aurait pas quittée face à l'avance autrichienne mais l'approche autrichienne n'a été motivée que par l'avance des tirailleurs.

Merci

Lionel Gellée
S&B
S&B

Messages : 52
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrés tirailleurs

Message  Thierry M. le Dim 15 Jan 2017 - 11:28

Bonjour Lionel,

Merci de me donner l'opportunité d'échanger sur la gestion des tirailleurs. Smile
Je vais essayer de te répondre dans le cadre de S&B I parce que je ne suis plus dans le schéma qui a présidé à son écriture. Je parlerai plus tard de ma réflexion et des changements apportés dans S&B II.


Un bataillon français en ordre ouvert (soutenu par une unité du même régiment) affronte 2 bataillons autrichiens en ligne côte à côte (en respectant l'intervalle) en ordre serré (qui ont fait feu et infligé 2 PP aux tirailleurs lorsque ceux-ci ont avancé), 17 cm les séparent.
Je présume que les bataillons français et autrichiens ont le même effectif ?

– Les dés offrent l'initiative au joueur français qui avance de 10 cm pour tirer en phase 4.
Les tirailleurs avancent à vitesse ordinaire (10 cm en 15 mm) pour être à moins de la demi-portée (20/2 cm) et arrivent à 7 cm des Autrichiens (17 - 10). Ils auraient pu avancer de seulement 7,5 cm (17 - 7,5 = 9,5 cm). Cool

– Les Autrichiens qui ont aussi l'ordre d'attaquer déclenchent un mouvement d'approche.
Je présume donc que le colonel du régime français a le marqueur d'attitude « Attaquer » (en admettant que les bataillons français appartiennent au même régiment).

– Le français débordé des 2 côtés et n'ayant pas encore eu la possibilité de tirer et d'infliger un malus de -2, craint la confrontation et préfère reculer (il en a le droit n'est-ce pas ? Ou bien doit-il faire les frais de son imprudence ?)
Le bataillon en tirailleurs revient sur son mouvement pour rester au-delà de la distance de confrontation (5 cm en 15 mm), ils peuvent revenir à leur position initiale ou se contenter de rester au-delà des 5 cm (5,5 cm, par exemple).

– Là je bute : il recule de 10 cm, l'autrichien avance de 10 cm également, les tirailleurs ont-ils le droit de lâcher leur feu après les mouvements ?
Donc, oui, les tirailleurs peuvent tirer puisque leur cible était à portée de feu au début du tour et qu'ils sont restés à vitesse ordinaire.

– Le français sera-t-il bien contraint à l'immobilité en phase 3 du tour suivant ?
Non.

– En fait j'ai du mal à me situer entre l'alternance et la continuité, le français doit-il retourner à une position qu'il n'aurait pas quittée face à l'avance autrichienne mais l'approche autrichienne n'a été motivée que par l'avance des tirailleurs.
C'est l'avantage des tirailleurs ! Les Autrichiens n'en ont pas et doivent avancer pour chasser les tirailleurs français, quitte à se mettre dans une position difficile (ils peuvent être attaqués de flanc par une autre unité française) !

À ce soir. Smile

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1326
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 60
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrés tirailleurs

Message  Lionel Gellée le Dim 15 Jan 2017 - 16:32

Merci, c'est très clair.

Lionel Gellée
S&B
S&B

Messages : 52
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrés tirailleurs

Message  Lionel Gellée le Dim 15 Jan 2017 - 17:15

Bonsoir,

je reprends mes "exercices" ludiques. Mes 2 bataillons autrichiens en ligne sont très affaiblis par les tirs des tirailleurs, ils sont même désorganisés suite à un RECUL imposé par un test de moral pour pertes. Les tirailleurs en profitent pour tenter un mouvement d'approche qui les amène dans la zone de confrontation (S et B II) et ils remportent le test. N'ayant parcouru que 10 cm peuvent-ils lâcher un feu avant que l'autrichien n'entame sa retraite en phase 1 du tour suivant?

Merci.

Lionel Gellée
S&B
S&B

Messages : 52
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrés tirailleurs

Message  Thierry M. le Dim 15 Jan 2017 - 23:43

Bonsoir Lionel,

Mes 2 bataillons autrichiens en ligne sont très affaiblis par les tirs des tirailleurs, ils sont même désorganisés suite à un RECUL imposé par un test de moral pour pertes.
Je présume qu'ils sont arrivés à 0 (3/4 de l'effectif initial : -2, sous le feu de tirailleurs ApT : -2), 4 - 4 = 0 = recul, cause de désorganisation.


– Les tirailleurs en profitent pour tenter un mouvement d'approche qui les amène dans la zone de confrontation (S et B II) et ils remportent le test.

Dans le sous-forum S&B II, je ne retrouve pas le sujet dans lequel j'ai écrit que les tirailleurs en ordre ouvert pouvaient effectuer un mouvement d'approche ? scratch
Bon, il est vrai que dans S&B II, le moral d'une unité désorganisée est divisé par deux comme celui d'une unité en ordre ouvert.
Une ligne de tirailleurs en ordre ouvert soutenue peut-elle approcher d'unités en ordre serré désorganisées pour faire un test de confrontation ?
Comme dans cet extrait de l'« Histoire de la Légion du Nord 1806-1808. Mémoire de L.C. Coqueugniot, Major. »
Qu'en pensent nos lecteurs ?


– N'ayant parcouru que 10 cm peuvent-ils lâcher un feu avant que l'Autrichien n'entame sa retraite en phase 1 du tour suivant ?

Ah ! Voilà une question intéressante !
Dans l'hypothèse où des tirailleurs peuvent aller à la confrontation : est-ce qu'ils peuvent tirer s'ils gagnent le test ?
Pour l'instant, une unité (en ordre serré) qui a gagné un test de confrontation, tire uniquement si elle était immobile (défendre ou tenir).

Il faut réfléchir et trouver comment concilier l'historique et le ludique. Cool

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1326
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 60
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrés tirailleurs

Message  Lionel Gellée le Ven 20 Jan 2017 - 15:41

Bonjour,

je me suis peut-être un peu emballé avec ces tirailleurs!

Lionel Gellée
S&B
S&B

Messages : 52
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrés tirailleurs

Message  Thierry M. le Sam 21 Jan 2017 - 8:15

Merci Lionel. Smile

En effet, ta question m'a emmené sur des chemins de réflexion et je relis ma documentation plus d'autres documents (Internet est une source inépuisable de nouveautés).
La Révolution et le début de l'Empire voient la France dominer les débats jusqu'en 1807 grâce à une utilisation jamais vue jusqu'alors des tirailleurs, ceci grâce aux progrès accomplis en matière d'armes à feu : armes légères et artillerie.
Le schéma est simple :
– tirailleurs devant
– soutenus soit par des colonnes (de division ou de peloton) s'il n'y a pas d'artillerie en face, soit par des lignes.

En face il y a quelques tirailleurs mais surtout des lignes, peu maniables et relativement statiques comme au « siècle » précédent.
Nos ennemis sauront se mettre au goût du jour après leurs défaites et la campagne de 1809 verra le début des difficultés pour les Français.

Donc, je réfléchis sur une modification des règles qui permettrait aux tirailleurs (réunis ou unité complète) d'aller à distance de confrontation !

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1326
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 60
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrés tirailleurs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum