Passage de ligne et soutien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passage de ligne et soutien

Message  pushpull le Lun 8 Avr 2013 - 22:19

Bonjour Thierry, (et Michel qui ne manquera pas de lire ce post)
Suite de la partie de vendredi et donc...question !Question
Voici ce qui s'est passé avant d'en arriver à la situation de la photo ci-dessous.
Au tour t, le bat 1 du rég B est en première ligne, déployé en ordre ouvert et tire sur les Français qui tiennent le village situé à environ 20 cm. Le bat 1 rég A est derrière, en ligne, ordre serré et lui même soutenu par le bat 2 rég A.
Au tour t+1, le bat 1 rég A réalise un passage de ligne et se retrouve donc en première ligne mais pas à distance de confrontation. Le bat 2 rég A se rapproche du bat 1 rég B.
Au tour t+2, le bat 1 rég A avance à distance de confrontation et voici la situation de la photo.
Question : lors du test de moral, peut on considérer que le bat 2 rég A apporte toujours son soutien, ce qui donnerait un +2 malgré le bataillon qui les séparent ? Cela me semble étonnant mais relève d'une certaine logique. Shocked

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voilà, ce sera tout. Par ailleurs, les échanges concernant l'effet de masse m'ont paru particulièrement intéressants. Quant à ta venue à Rouen, j'en serai ravi. Ce serait l'occasion pour nous de vérifier que nous jouons la règle correctement et de vérifier certains détails .
Stéphane.

pushpull
S&B
S&B

Messages : 31
Date d'inscription : 14/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de ligne et soutien

Message  Thierry M. le Mar 9 Avr 2013 - 16:01

Bonjour Stéphane,

Merci pour la photo, ça me fait plaisir, de voir des beaux mouvements d'unités déployées, en ordre ouvert et serré, ou en colonne ! Cool

pushpull a écrit:Question : lors du test de moral, peut-on considérer que le bataillon 2, régiment A, apporte toujours son soutien, ce qui donnerait un +2 malgré le bataillon qui les séparent ? Cela me semble étonnant mais relève d'une certaine logique.
Oui, le bataillon 2 soutient le bataillon 1 et c'est logique. Smile
la règle, page 38, a écrit:FACTEURS DE MORAL
ENVIRONNEMENT
Au moins un ami en soutien :
• L’unité qui soutient doit être en ordre serré, formée – c’est-à-dire ne pas être désorganisée ou sans formation – et disponible – c’est-à-dire ne pas être elle-même confrontée à une unité ennemie, en changement de formation ou derrière un obstacle infranchissable.
Le bataillon 2 est en ordre serré, formé et disponible (car le bataillon 1 du régiment B n'est pas un obstacle infranchissable).

-------------------
Conseils historiques pour attaquer un village :
• Le village :
– je fais abstraction du carton dont on voit un coin dans l'angle inférieur gauche de la photo, et suppose que le bataillon français est dans une zone d'habitations (zone avec une maison posée dessus) ;
– je présume que le dit bataillon français est en défense (son colonel a un marqueur d'attitude Défendre, posé face cachée, ou bien le bataillon est non commandé car à plus de 15 cm dudit colonel) ;
– je remarque que le peloton de voltigeurs est à droite (place des grenadiers), mais ce n'est pas grave puisque les pelotons sont disposés comme le joueur le désire dans une zone construite. D'ailleurs le peloton de grenadiers aurait pu être placé du même côté (voir Procédures d’occupation par l’infanterie, page 30). Cool

• L'attaque :
– quand on ne dispose pas d'artillerie pour attaquer un village, l'utilisation d'une unité en tirailleurs (en ordre ouvert ou étendu) est pertinente pour user l'unité adverse ;
– il vaut mieux adapter le front des unités attaquantes à la largeur du côté attaqué. En effet, la partie de la ligne qui ne fait pas face à la zone d'habitations peut être débordée par une attaque, voire prise de flanc ;
– ainsi, le 1er bataillon du régiment B aurait pu se contenter d'envoyer trois ou quatre pelotons (de 2 figurines) en ordre ouvert et rester en ordre serré (en ligne ou en colonne) hors de portée de tir des Français. Dans Silex la rotation des pelotons se fait automatiquement puisque les pertes sont d'abord ôtées sur les pelotons en ordre serré ;
– et le 1er bataillon du régiment A aurait pu passer en colonne de marche (1 peloton de front) ou de division (2 pelotons de front) puisqu'il n'y a pas de débord si l'adversaire dans le village est en défense (et c'est historique puisque le comte de Guibert préconisait la colonne pour attaquer une construction : maison, partie d'une redoute, etc.)

Est-ce que le soutien du 2e bataillon et le général au contact ont permis de gagner la confrontation ?

Au fait, je présume que les Français ont tiré les premiers ? Suspect
Sinon, ils étaient invisibles…

Bonne soirée à tous,
Thierry.

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1327
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 61
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Passage de ligne et soutien

Message  pushpull le Mar 9 Avr 2013 - 22:31

Bonsoir Thierry,
Merci pour ces explications. Effectivement, les Français avaient tiré. Le test de confrontation a été gagné par les Prussiens par +2, ce qui n'a pas manqué de laisser mon adversaire sceptique mais j'ai eu beaucoup de chance : +1 grâce au dé et au contact de l'unité (tout en bas sur la photo) un certain Scharnhorst a apporté +3. Nous nous sommes arrêtés là. Mais en revanche, Michel m'a fait remarquer qu'une unité ne charge pas un ennemi se trouvant dans une zone (p79). Or dans ta réponse, tu indiques que le 1er bataillon du régiment A aurait pu passer en colonne... N'y a-t-il pas contradiction ? En lisant la p 31, j'en arrive à la conclusion qu'on réalise un test de confrontation mais sans déclarer de charge ni de contre-charge... J'ai tort ou j'ai complètement tort ?
Stéphane.

pushpull
S&B
S&B

Messages : 31
Date d'inscription : 14/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de ligne et soutien

Message  Thierry M. le Mer 10 Avr 2013 - 11:48

Bonjour Stéphane, Michel et les autres, Smile

pushpull a écrit:Le test de confrontation a été gagné par les Prussiens par +2, ce qui n'a pas manqué de laisser mon adversaire sceptique mais j'ai eu beaucoup de chance : +1 grâce au dé et au contact de l'unité (tout en bas sur la photo) un certain Scharnhorst a apporté +3.
Oui, j'avais deviné que le général en chef avait un charisme d'au moins 3 (j'ai même pensé à Blücher). Wink
J'avais calculé que le bataillon prussien gagnait, mais il doit me manquer des éléments car je trouvais un moral de 7 au bataillon français (sans aléatoire) ?
Moral du bataillon français en défense (le colonel a un marqueur défendre ou il est à plus de 15 cm de son bataillon) :
Statut A = 4
Dé 6 = 0 (unité composite : 5 et 6 = +1 ; 1, 2, 3 et 4 = 0)
Unité défendant un village = + 3
Total = 7
Moral du bataillon prussien en charge :
Statut A = 4
Dé 6 = + 1
Au moins un ami en soutien = + 2 (puisque du même régiment)
Bonus d'attaque = + 1
Charisme de l'officier au contact = + 3
Total = 11
Différence : 11 - 7 = 4
À moins que l'aléatoire = + 1 et que le colonel soit au contact, ou alors le bataillon français était soutenu par un bataillon de son régiment (11 - 9 = 2)  !
Si le Prussien n'avait pas fait + 1 au dé, le bataillon subissait un feu d'arrêt et Scharnhorst risquait d'être blessé ou tué ! affraid

pushpull a écrit:Mais en revanche, Michel m'a fait remarquer qu'une unité ne charge pas un ennemi se trouvant dans une zone (page 79).
Hou la, heureusement que Michel est là pour relever les problèmes d'écriture ! Smile Je présume qu'il fait référence à cet alinéa :
Déclaration de charge a écrit:– une unité ne charge pas ni ne contre-charge un ennemi se trouvant dans ou derrière une zone ou un obstacle infranchissable pour elle* ni à travers une unité amie ou ennemie sauf si cette dernière est en ordre dispersé.
J'ai mis en gras la partie importante : l'unité ne charge pas un élément de terrain qu'elle ne peut pas franchir. Par exemple, la cavalerie ne peut pas charger des tirailleurs dans une zone difficile puisqu'elle ne peut pas pénétrer dans cette zone.
C'est vrai que la rédaction n'est pas claire Embarassed , j'ai ajouté un astérisque et mis un alinéa explicatif dans la colonne verte.
* Par exemple, la cavalerie ne charge pas une zone difficile ou une redoute de face.
Est-ce plus compréhensible ainsi ? confused
Sinon je réécrirai ce passage. Neutral


pushpull a écrit:Or dans ta réponse, tu indiques que le 1er bataillon du régiment A aurait pu passer en colonne…
Les mouvements d'attaque (approche ET charge, voir page 78) se font dans n'importe quelle formation. Donc mettre une unité en colonne n'est pas nécessaire pour charger. Mon propos était de réduire le front de l'unité pour qu'elle ne déborde pas du village. Cool
pushpull a écrit:… j'en arrive à la conclusion qu'on réalise un test de confrontation mais sans déclarer de charge ni de contre-charge…
Oui, le test de confrontation est automatique dès que deux unités sont à distance de confrontation.
Il y a trois façons d'arriver à distance de confrontation :
– en déclarant une charge (la distance de confrontation est ajoutée au mouvement ordinaire de l'unité et elle ajoute son bonus moral d'attaque lors du test) ;
– en effectuant un mouvement d'approche (l'unité avance à vitesse ordinaire, accélérée si elle est en ordre ouvert) ;
– par surprise quelle que soit la vitesse de déplacement de l'unité (mais elle sera peut-être désorganisée).

Est-ce plus clair ? scratch
N'hésitez pas à me poser des questions, tout le monde en profite. Smile
Je suis ouvert à toutes remarques susceptibles d'améliorer l'aspect ludique de S&B (pour l'édition 2014). study

Amicalement,
Thierry.

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1327
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 61
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de ligne et soutien

Message  L'Aigle Rouennais le Mer 10 Avr 2013 - 14:37

Bonjour à tous,

je me permets d'intervenir sur ce passionnant sujet, en effet je pensais qu'il fallait être en colonne de marche pour attaquer un village ! je mettais appuyé pour cela sur le paragraphe page 27 "traverser une zone d'habitation en ordre serré".

Dans certain cas nous serons bien obligés d'attaquer le village pour pouvoir le traverser Wink.

@ +Michel.

Ps : Pour le bataillon dans le village, j'avais son colonel au contact et le Brigadier à demi portée de fusil ! Pas de chance Stéphane fait +1 au dé, le monde est cruel Smile
avatar
L'Aigle Rouennais
S&B
S&B

Messages : 312
Date d'inscription : 08/02/2013
Localisation : CANTELEU

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de ligne et soutien

Message  Thierry M. le Sam 13 Avr 2013 - 10:04

L'Aigle Rouennais a écrit:Je me permets d'intervenir sur ce passionnant sujet…
Tu es le bienvenu, Michel. cheers
L'Aigle Rouennais a écrit:… en effet, je pensais qu'il fallait être en colonne de marche pour attaquer un village ! Je m'étais appuyé pour cela sur le paragraphe page 27 : « Traverser une zone d'habitation en ordre serré ».
Stéphane a bien fait d'ouvrir ce sujet. Smile
Donc, on attaque dans la formation de son choix, mais c'est toute l'unité qui teste*. Cool
1. L'attaque désorganise l'unité.
2. Pire, la mêlée est une cause de sans formation.
3. Une unité désorganisée ou sans formation doit se réorganiser avant de changer de formation (se déployer pour occuper une zone est un changement de formation).
Dans certains cas nous serons bien obligés d'attaquer le village pour pouvoir le traverser. Wink
Oui, tu as raison Michel. Il faut donc faire comme dans la réalité et avoir au moins deux unités.
Par exemple, dans le cas présent, une unité attaque en colonne et l'autre reste en colonne de pelotons sur la route.
L'unité qui attaque va être sans formation, elle doit se réorganiser avant de changer de formation. L'unité sur la route avance en poursuivant l'ennemi en déroute et sort du village en suivant la route.


Nota bene : en regardant les conditions de réorganisation, je m'aperçois qu'une modification que j'avais prévu de faire après un test est passée à la trappe !
En 2014 : une unité sans formation mais sur ses bases de sous-unité se reformera sur place. Une unité sans ses bases se reformera en terrain libre (comme actuellement quel que soit le cas).

* Si on ne fait tester que la ou les sous-unités de tête il faut modifier plusieurs points dans la règle, notamment comment ôter les pertes.

_________________
L'usage militaire est de mettre une majuscule aux unités que l'on précise (le IIe Corps, la Division Jérôme…) et une minuscule dans les autres cas (un corps d'armée comprend plusieurs divisions).
Silex & Baïonnette est historique ET ludique.
Le site, de 1700 à 1825 : http://silex-et-baionnette.fr/
avatar
Thierry M.
Admin

Messages : 1327
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 61
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de ligne et soutien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum