Cours d'Art Militaire (page 22 et 23) : Remplacement des pertes et statuts

Aller en bas

Cours d'Art Militaire (page 22 et 23) : Remplacement des pertes et statuts Empty Cours d'Art Militaire (page 22 et 23) : Remplacement des pertes et statuts

Message par Thierry M. le Lun 26 Mar 2018 - 11:45

Extraits de Cours d'Art Militaire, 
données à l'École Militaire, à BRUXELLES, par feu le Major du Génie Laurillard Fallot.

À partir de la page 22 : a écrit:La nécessité de réparer incessamment les pertes de l’armée et de n’y envoyer que des hommes déjà familiarisés avec le maniement des armes et les habitudes de la vie militaire, a donné lieu à la création des dépôts. Chaque régiment a, dans une place forte ou grande ville de l’intérieur, un détachement ainsi nommé, composé d’un officier supérieur et de deux ou plusieurs compagnies, dont les officiers et sous-officiers sont des militaires instruits et expérimentés et qui commandent à un petit nombre de soldats bien exercés, qu’on choisit de préférence parmi ceux que leur âge ou des infirmités acquises au service de l’État rendent moins propres aux fatigues de la guerre en campagne. C’est à ces vieux guerriers qu’on associe les jeunes soldats ou recrues, afin que les leçons et les exemples de leurs anciens les familiarisent plus vite avec leur nouveau métier. C’est là aussi qu’on les arme, les équipe et les habille. Le nombre de soldats admis dans les cadres de ces compagnies (on appelle cadres la réunion de tous les militaires revêtus d’un grade quelconque au-dessus de celui du soldat), la force de ces compagnies, dis-je, est égale à la quantité d’hommes manquant au complet du régiment dans les bataillons de guerre, en sorte que les dépôts deviennent d'autant plus nombreux que les bataillons de guerre s'affaiblissent. Cependant à mesure qu’il se trouve un nombre suffisant de recrues exercées et équipées pour former un détachement commandé par un officier, on les envoie au régiment et on les remplace par d’autres conscrits. Du temps des guerres lointaines de l’empire on réunissait plusieurs détachements de régiments divers pour en former un bataillon ou un régiment, dont on confiait le commandement au plus ancien capitaine ou chef de bataillon chargé de les conduire au corps jusqu’à l’armée : c’est de là que provient la dénomination de bataillon ou régiment de marche, que vous retrouverez souvent dans les historiens militaires de 1801 à 1815. Grâce à ce mécanisme si simple, les corps ne périssent jamais entièrement, et les pertes les plus fortes sont bientôt réparées.
Sauf si l'unité a subi 30 % ou plus de pertes comme celles du corps d'Augereau à Eylau. No

À partir de la page 23 : a écrit:Mais, quoique bien exercés au maniement des armes, les nouveaux soldats n’ont aucune expérience de la guerre, et leur apprentissage leur coûterait cher, s’ils n’étaient conduits et commandés par des militaires habitués à ses dangers et à ses vicissitudes. Les cadres des bataillons de guerre doivent donc aussi être composés de soldats instruits et expérimentés, à qui leurs anciens services ont valu leurs grades, et une question fort délicate est de savoir quel est le rapport minimum entre la force du corps et le nombre de jeunes soldats qu'il peut admettre, entre la force du cadre et le nombre de soldats. Quant au premier point, l’expérience a prouvé que lorsque le renouvellement n’est pas trop fréquent, les régiments peuvent, sans se détériorer, recevoir un tiers de recrues, au plus, surtout dans la cavalerie où le soldat ne reçoit au dépôt qu'une éducation très incomplète, en ce qui regarde son service de guerre. Si on excède cette proportion, les officiers et les anciens soldats, toujours forcés de se mettre en avant pour donner l’exemple aux nouveaux, tomberont sous les coups de l’ennemi avant que leurs jeunes camarades aient acquis ce qu’il faut pour les remplacer, et bientôt le régiment, veuf de ses vétérans, perdra de sa réputation. Nous avons fait, en 1813 et 1814, une expérience sinistre et trop complète des suites funestes d’une proportion exagérée entre les nouveaux et les anciens soldats, pour qu’on se fasse illusion encore sur la possibilité de contrebalancer l’expérience et l’habitude de la guerre par le courage et l’enthousiasme. Si ces derniers l'emportent quelquefois, ces rares exceptions ne prouvent rien contre la règle ; toute la tactique repose sur les résultats à obtenir de l’action simultanée et dans une seule direction de tous les efforts individuels, accord et ensemble qu’il est impossible d’obtenir à la longue d’hommes peu ou point disciplinés.

Avant la campagne de Prusse, Davout se plaignait auprès de l'Empereur du fait que ses unités comptaient jusqu'à 30 % de nouvelles recrues, on sait les actions glorieuses que ses troupes réalisèrent à Auerstaedt ! cheers

Une unité majoritairement ou entièrement constituée de recrues issues des dépôts saura manœuvrer (peut-être moins bien) et tirer (peut-être pas viser) mais elle aura un statut moins élevé (B pour Bleus) qu'une unité A (A pour Aguerris) tout en ayant la possibilité d'avoir un bonus moral d'attaque élevé pour représenter le courage et l’enthousiasme (la fougue) des jeunes ! Wink

Les unités avec un statut C correspondent à des Civils enrôlés de force, des Citoyens sans aucun entraînement.

_________________
« La perte d'espoir, plutôt que la perte de vies humaines, est le facteur qui décide vraiment des guerres, des batailles et même des combats les plus minimes. »
Basil Henry Liddell Hart, 1895-1970

Site : http://silex-et-baionnette.fr/
Thierry M.
Thierry M.
Admin

Messages : 1590
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 62
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Cours d'Art Militaire (page 22 et 23) : Remplacement des pertes et statuts Empty Re: Cours d'Art Militaire (page 22 et 23) : Remplacement des pertes et statuts

Message par franckT le Mer 28 Mar 2018 - 23:16

Merci pour ces précisions.

_________________
Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre. KarlM
http://ordresdebatailles.forum2jeux.com/f9-ordres-de-batailles
franckT
franckT
Possesseurs S&B

Messages : 485
Date d'inscription : 08/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum