Études tactiques sur la campagne de 1806 (Saalfeld, Iéna, Auerstedt)

Aller en bas

Études tactiques sur la campagne de 1806 (Saalfeld, Iéna, Auerstedt) Empty Études tactiques sur la campagne de 1806 (Saalfeld, Iéna, Auerstedt)

Message par Thierry M. le Ven 26 Avr 2019 - 20:27

« Études tactiques sur la campagne de 1806 (Saalfeld, Iéna, Auerstedt) » par Pascal Bressonnet
Ça se lit comme un roman !
Le texte
Les cartes
Si vous n'avez pas le temps de tout lire sautez directement aux « Conclusions » page 367 (soit la vue 374).
———

Il n'y a pas une tactique prétendument linéaire chez les Prussiens, tout au plus on peut dire que leurs changements de formation sont moins rapides, c'est valable jusqu'en 1807 et pour toutes les nations coalisées.
À partir de 1808, toutes les nations (sauf peut-être les Anglais, à vérifier) adoptent le changement de formation « à la Guibert » des Français.
En 1806, l'armement prussien est peut-être moins avancé technologiquement (artillerie et fusils) mais les unités avancent assez près pour compenser les éventuels handicaps en portée, précision et puissance !
C'est donc bien le commandement qui est la cause des défaites prussiennes de 1806, comme le souligne Bressonnet !

S&B n'interdit donc pas aux troupes coalisées de manœuvrer en ligne et en colonne simultanément.
———

Un petit ajout traduit d'un livre russe sur cette campagne (traduit par Google) :
En conclusion, il nous reste à dire quelques mots sur le général, appelé par le destin à jouer un rôle malheureux dans la guerre de 1806. Nous comprenons le prince Hohenloe. Ce chef militaire appartenait tout à fait à une ancienne école militaire. Le favori de Frederick et de son élève, il croyait gagner tous les mêmes chemins et les mêmes règles qu'à son époque. Avec un courage personnel extraordinaire, le prince Hohenlog était, selon les contemporains, plus tactique qu'un stratège ; mais la myopie l'a empêché de contrôler de grandes masses, même sur le terrain d'entraînement. Avant la campagne, il est tombé malade de la goutte. C'est lui qui, avec Massenbach en tant que chef d'état-major, était censé combattre Napoléon à Iéna.
Davout était myope également mais il portait des lunettes, lui ! Wink

_________________
« La perte d'espoir, plutôt que la perte de vies humaines, est le facteur qui décide vraiment des guerres, des batailles et même des combats les plus minimes. »
Basil Henry Liddell Hart, 1895-1970

Site : http://silex-et-baionnette.fr/
Thierry M.
Thierry M.
Admin

Messages : 1590
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 62
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Études tactiques sur la campagne de 1806 (Saalfeld, Iéna, Auerstedt) Empty Re: Études tactiques sur la campagne de 1806 (Saalfeld, Iéna, Auerstedt)

Message par Kristov le Sam 27 Avr 2019 - 8:50

Bonjour à tous.

Étant en formation en ce moment, je n'ai plus guère le temps d'intervenir sur le forum mais je continue néanmoins à suivre avec intérêt ce qui s'y dit, notamment toutes les merveilles que tu nous fait partager Thierry et pour lesquelles je te remercie.

Pour ceux que la campagne de 1806 intéresse, et dont les conclusions rejoignent celles citées par Thierry, je conseille plus que fortement la lecture du N°28 de la série Gloire & Empire de janvier-février 2009 (toujours disponible sur le site Le livre chez Vous) traitant de la bataille d'Auerstaedt. Il montre une nouvelle fois que la valeur du combattant prussien n'était pas inférieure à celle des français, même du point de vue des tactiques de combat, mais que c'est son utilisation qui était défaillante.

Bonne journée.

Kristov

Messages : 50
Date d'inscription : 16/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum