Les mouvements dans la période

Aller en bas

Les mouvements dans la période Empty Les mouvements dans la période

Message par Thierry M. le Mar 7 Mai 2013 - 15:04

Question a écrit:Est-ce que des tirailleurs qui ont avancé de la totalité de leur mouvement dans la période, puis esquivent, se replient ou reculent, doivent déduire ce mouvement supplémentaire sur la période suivante ? Ce qui implique, qu'ils ne pourront pas bouger lors de la période suivante.
Le credo de « Silex & Baïonnette » est d'allier réalité du combat et aspect ludique du jeu avec figurines.
Quand le joueur pousse ses voltigeurs c'est qu'il a une idée en tête (le colonel du régiment a une attitude à respecter et le général de division un objectif à prendre).
Mais les voltigeurs sur le terrain (la table) ne voient pas les choses du même œil car en face il y a un bataillon de la garde prussienne qui avance résolument vers eux !
• Que passe-t-il dans la réalité ?
– Les mouvements sont simultanés, les unités avancent l'une vers l'autre.
– À un moment, arrivées à une certaine distance (la distance de confrontation) une des deux unités s'arrête (test de confrontation), voire repart en sens inverse (tirailleurs qui évitent le contact).
• Que se passe-t-il sur la table ?
– Le mouvement complet effectué par les voltigeurs c'est la volonté du joueur qui s'exprime, mais, en fait, ce mouvement est virtuel car il a été fait avant le mouvement du bataillon prussien.
– Les voltigeurs réagissent au mouvement d'attaque des Prussiens (approche ou charge) et reculent pour rester au-delà de la distance de confrontation.
– Comme le mouvement précédent ne représentait que la volonté du joueur et pas la réalité sur le terrain, le recul des voltigeurs face à l'avance du bataillon prussien n'est en fait qu'un retour en arrière dans le temps pour revenir au présent, c'est-à-dire à la réalité psychologique de l'affrontement sur le terrain.
• Donc, en fait, il n'y a PAS de mouvement supplémentaire, juste un aller-retour virtuel dû à la différence entre la volonté du joueur et la réalité du terrain. Si les voltigeurs n'avaient pas avancé d'un mouvement complet ils n'auraient pas été menacés par l'avance du bataillon de la garde prussienne.

Dans S & B le mouvement réel a priorité.
Ainsi, une unité avance de son mouvement complet tant qu'elle gagne ses tests de confrontation.


Note écrite suite à une question posée par Michel dans son compte rendu, merci à lui. Smile


Dernière édition par Thierry M. le Sam 12 Sep 2015 - 10:52, édité 1 fois

_________________
« La perte d'espoir, plutôt que la perte de vies humaines, est le facteur qui décide vraiment des guerres, des batailles et même des combats les plus minimes. »
Basil Henry Liddell Hart, 1895-1970

Site : http://silex-et-baionnette.fr/
Thierry M.
Thierry M.
Admin

Messages : 1590
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 62
Localisation : Amance (Aube)

http://silex-et-baionnette.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum